Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Les aventures de Maryse
  • : Je raconte ici un peu ma vie au jour le jour à la Réunion . J'ai créé ce blog pour que ma famille et mes amis en métropole puissent suivre nos aventures.
  • Contact

Un temps d'avance

 

Heure locale

Heure de Paris 

Météo locale

Ce blog a eu

visiteurs depuis le 28 décembre 2006

___________

 Pour me contacter cliquez 

ICI

_________________

expatrié

vetements femme

Archives

Bienvenue

Bienvenue sur mon blog
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 13:29

Les îles éparses faisaient partie du territoire d'outre-mer de Madagascar,sont restées françaises après l'indépendance de ce territoire. Elles sont inhabitées.
Depuis 1960, elles étaient  administrées par le préfet de la Réunion  sous l'autorité du ministre chargé de l'Outre-Mer. En janvier 2005 elles ont été administrativement aux T.A.A.F et  la loi du 21 février 2007 confirme ce rattachement.

Depuis 1973, les trois îles de la Grande Glorieuse, Juan de Nova et Europa accueillent de petits détachements de l'armée française, à chaque fois une quinzaine d'hommes provenant des Forces armées de la zone sud de l'océan Indien. Un gendarme est également détaché sur chacune des îles  à l'exception de Tromelin .  Ces îles sont  placées sur les lieux de formation ou de passage des cyclones de l'océan Indien et permettent donc de fournir des informations météorologiques aux pays de la région. Dans les années 1980, la plupart de ces stations météo ont été automatisées ou semi-automatisées et seul Tromelin possède encore une équipe de météorologues.


Depuis 2 arrêtés de 1975 et 1981, les îles Éparses sont devenues des réserves naturelles, la pêche et leur accès y sont strictement donc réglementés.


 Tromelin : 1 km², découverte en 1722. Station météorologique depuis 1954.

Vue aérienne

tromelin-a--rien1.jpg

 

  Juan de Nova : 4 km², découverte en 1501, sous souveraineté française depuis 1897. Autrefois exploitée pour le phosphate, l'île n'a plus qu'une station météorologique depuis 1953 (permanente depuis 1973) et un détachement militaire depuis 1974.

vue satellite

juan-de-nova-photo-Nasa.jpg

 

 Europa : 28 km², sous souveraineté française depuis 1897. À part quelques colons isolés à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, l'île est restée déserte. Elle abrite une station météorologique depuis 1949 et un détachement militaire.

vue satellite

nasa-europa.jpg

 

 Les Glorieuses : 5 km², constituées de l'île Glorieuse (ou Grande Glorieuse), l'île du Lys (ou Petite Glorieuse) et trois îlots, les Roches Vertes. L'archipel est sous souveraineté française depuis 1892. Jusqu'en 1958, elle fut régulièrement exploitée (cocoteraie, production de coprah). Station météorologique depuis 1955 (permanente depuis 1959), et détachement militaire depuis 1973.

vue satellite

 

 Bassas da India : atoll de 1 km² (12 km² en comptant le lagon peu profond), sous souveraineté française depuis 1897.

vue satellite

nasa-bassas.jpg

C'est une couronne de récifs coralliens, très régulière, d'un diamètre d'une dizaine de kilomètres, enfermant un lagon peu profond encombré de bancs et de têtes de corail.La plus grande partie de ces récifs se découvre à marée basse, et la partie la plus visible se situe au Sud-Est de l'atoll (1m20).
Il n'existe aucun mouillage à Bassas Da India, cependant la carte marine donne un point sur l'extrême Est de l'atoll.

Comme pour Europaet Juan De Nova, c'est un acte officiel du 31 octobre 1897 qui officialise la souveraineté de la France sur Bassas da India .

Vue aérienne de Bassas da India

bassas3.jpg

 

 
Partager cet article
Repost0

commentaires